AVE Canada

L’autorisation de voyage ESTA Canada

L’ESTA (Electronic System for Travel Authorization) est, comme son nom l’indique, un système électronique d’autorisation de voyage aux USA. Il peut être demandé par les ressortissants d’un pays qui bénéficie du Visa Waiver Program (programme d’exemption de visa), pour un séjour aux Etats-Unis d’une durée de 90 jours maximum. Grâce à l’ESTA, le voyageur n’aura pas besoin de faire une demande de visa américain pour pouvoir voayger aux Etats-Unis par voie aérienne ou maritime.

Si vous projetez d’aller au Canada prochainement, sachez que le gouvernement Canadien dispose également de son propre système d’autorisation ESTA Canada, appelé AVE (Autorisation de Voyage Électronique) ou eTA. Tout comme l’ESTA USA, vous ne pouvez pas séjourner sur le territoire canadien sans autorisation préalable. S’il s’agit d’un séjour d’une durée inférieure à 6 mois, il sera indispensable de procéder à une demande d’ESTA Canada. Si la durée du séjour est supérieure à 6 mois, il sera alors nécessaire de faire une demande de visa au consulat général ou ambassade canadienne.

 

La différence entre l’ESTA États-Unis et l’ESTA Canada

Contrairement à certains pays, le Canada ne figure pas parmi les pays bénéficiant du programme d’exemption de visa. En effet, les Etats-Unis et le Canada possèdent des accords bilatéraux permettant aux ressortissants des deux pays de voyager facilement. Un citoyen canadien voulant aller aux États-Unis d’Amérique n’aura donc pas besoin de faire une demande d’autorisation de voyage ESTA. Il lui suffira de présenter un passeport valide lors de son passage à la douane, que ce soit un voyage par avion, bateau ou voie terrestre.

Bien que très semblable sur le principe de fonctionnement et sur le mode de délivrance l’ESTA États-Unis et l’ESTA Canada ont quelques différences.

Tout d’abord, le document ESTA Canada s’applique à un plus grand nombre de ressortissants étrangers. Le programme d’exemption de visa canadien regroupe 45 pays membres, dont la France et la Belgique, alors que le VWP ne concerne que 38 pays signataires.

Voici la liste des pays concernés par le dispositif d’exemption de visa Canada : Allemagne, Andorre, Australie, Autriche, Bahamas, Barbade, Belgique, Brunei, Chili, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Vatican, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Îles Salomon, Irlande, Islande, Israël, Italie, Japon, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Mexique, Monaco, Norvège, Nouvelle-Zélande, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Corée du Sud, République Tchèque, Saint-Martin, Samoa, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et Taïwan.

L’AVE Canada offre également la possibilité de séjourner plus longtemps sur le territoire que le document ESTA USA puisqu’elle permet de rester au Canada pendant 6 mois maximum contre à peine 3 mois sur le territoire américain avec le formulaire ESTA États-Unis. En outre, la durée de validité de l’ESTA Canada est nettement supérieure, elle est, en effet, utilisable pendant 5 années à partir de la date d’émission, contre deux ans pour les États-Unis d’Amérique.

Toutefois, quel que soit le pays, si votre passeport arrive à expiration avant la date d’expiration de l’autorisation, il sera impératif de faire une nouvelle demande avec le nouveau passeport.

 

Comment faire une demande d’ESTA Canada ?

Que vous organisiez un voyage aux États-Unis ou un séjour au Canada, rappelez-vous bien que le gouvernement américain et canadien ne délivrent l’ESTA et l’AVE, respectivement, qu’en cas de voyage touristique (road-trip, circuits accompagnés, voyage en famille, etc.) , voyages d’affaires ou pour un transit. Si vous envisagez de partir sur le territoire nord-américain pour travailler, vous devrez faire une demande de permis de travail ou de green card (carte verte) pour les USA.

Par ailleurs, avant de partir aux USA ou au Canada, assurez-vous d’avoir un passeport valide pendant toute la durée de votre séjour. Il est même préférable d’avoir une durée restante de 6 mois. Pour un voyage aux USA, il est impératif de présenter un passeport électronique ou un passeport biométrique.

Au même titre que l’ESTA États-Unis, la demande d’AVE pour voyager au Canada se réalise en ligne. Vous pouvez vous inscrire au formulaire d’autorisation de deux manières différentes, directement sur le site officiel du gouvernement canadien ou en faisant appel à un site privé.

Dans tous les cas, cette procédure est payante puisqu’il faut s’acquitter notamment de frais administratifs. Sachez toutefois que la demande d’AVE en ligne reste beaucoup plus pratique et économique que la demande de visa canadien. Ce dernier requiert des délais d’obtention beaucoup plus longs et est également plus onéreux.

L’AVE Canada impose les mêmes formalités que pour un séjour aux USA, c’est-à-dire remplir un formulaire en ligne composé de plusieurs questions. Les informations demandées au sein de ce questionnaire sont variées mais portent essentiellement sur :

  • l’identité du voyageur ;
  • le motif du séjour ;
  • les renseignements du passeport  (ex: validité, numéro de passeport) ;
  • l’état de santé de l’intéressé ;
  • les antécédents judiciaires.

Après l’envoi de la demande en ligne, une réponse est communiquée par email dans les minutes qui suivent, que vous soyez admissible ou non. Des documents complémentaires peuvent être demadés par les autorités canadiennes. Si tel est le cas, la réponse prendra alos quelques jours.

Si votre AVE a été accordée, vous êtes libre de séjourner sur le territoire canadien pendant 6 mois maximum. Si au bout des 5 années, vous souhaitez organiser un nouveau séjour au Canada, il vous suffira simplement d’effectuer une nouvelle demande d’AVE en procédant de la même manière que pour la première demande.

 

Demande d’ESTA Canada rejetée

Les autorités douanières canadiennes suivent la même logique que les autorités américaines en matière de refus d’ESTA, c’est-à-dire que la demande en ligne est bien souvent rejetée lorsqu’une erreur au sein du formulaire apparaît. Dans l’hypothèse où il s’agit d’une faute involontaire, il est possible de recommander un ESTA Canada, en gardant à l’esprit qu’il faudra tout de même repayer les frais de demande.

Si le voyageur ne respecte pas les conditions requises pour l’ESTA Canada, là encore, la politique est la même pour les deux pays, l’autorisation de séjour est tout simplement refusée. Si le projet de partir au Canada est toujours maintenu, il est possible de se déplacer à l’ambassade du Canada pour effectuer une demande de visa voire une carte de résident permanent si le voyageur souhaite s’installer à long terme au pays de l’érable.